De retour de Suède


Me voici de retour après un extraordinaire séjour en Suède. Il s’agit de ma troisième visite en terre scandinave, mais c’est la première fois que j’ai vraiment eu le temps d’apprécier ce merveilleux pays où l’organisation, l’écologie, le calme, la fierté et l’accueil font partie des gens. Comme me l’a souligné une participante du congrès, « ici, tout est juste ». Cela résume bien la Suède que j’ai vue.



Göteborg, que l’on prononce « yeu-te-bor-ye » en Suédois, ville hôte de la conférence Design & Emotion, est une ville universitaire jeune et dynamique. Partout on y trouve restos, cafés, boutiques, parcs, universitaires, jeunes familles et j’en passe. Ici, tout est pensé (bien pensé). Ici, tout est organisé (bien organisé). Et que dire du campus de l’université Chalmers où avaient lieu les présentations. On n’en voit malheureusement pas comme ça au Québec.



Chalmers.jpg



Cette cinquième édition de cette passionnante conférence s’est ouverte par un exposé de Simonetta Carbonaro du Domus Academy de Milan, Italie, intitulé « Emotions that make sense ». Pour résumer son propos : les concepteurs de produits doivent s’attarder aux gens en termes de sociétés plutôt qu’en termes de marchés. On doit porter plus attention à l’aspect social, à l’aspect humain et aux arts. Elle dit même qu’il faut revoir le marketing. Les consommateurs d’aujourd’hui ne recherchent plus nécessairement un bien de consommation mais plutôt un bien-être. Par exemple, le luxe n’est plus forcément d’avoir une Jaguar mais d’avoir du temps pour soi.



René van Egmond de la Delft University a prouvé l’importance d’un espace sonore pour renforcer une marque sur un site Web. En prenant le site de MaxFactor comme pilote (le site actuel n’a pas de son), il nous a démontré l’impact très important que peuvent avoir différentes textures sonores lors de la navigation dans un site Web. Fascinant ! Il faut le voir, ou plutôt l’entendre pour le croire !



Talya Porat, praticienne et doctorante à la Ben-Gurion University of the Negef a présenté le fruit de ses travaux qui visent à faire des liens entre les concepts du marketing traditionnel et ceux de l’interaction personne-machine dans un contexte de commerce en ligne. En résumé, les clients en veulent plus qu’avant : ils veulent vivre une expérience émotionnelle et le Web, tel qu’il est actuellement n’est pas assez stimulant. Plus de détails dans un billet prochain.



Même s’ils étaient en minorité, les quelques Américains et Canadiens présents se sont illustrés brillamment. Martin Racine et Philippe Lalande, respectivement de l’Université Concordia et l’Université de Montréal ont fait une présentation de leur projet d’éco-design méta-morphose. Celui-ci consiste à donner une deuxième vie aux objets en les transformant en d’autres objets une fois que leur première vie utile est terminée (voir les exemples sur leur site). Une brillante idée de Québécois présentée avec un professionnalisme hors du commun. Il fallait bien aller en Suède pour rencontrer des Québécois d’exception.



L’Américan Timothy Wood de la compagnie Kodak n’était pas en reste avec sa présentation sur l’évolution de l’interface du logiciel EasyShare. Le but : renforcer l’expérience émotionnelle de la consultation de photos sur ordinateur… ce qui a été fait en construisant l’interface utilisateur autour de la photo (qui prend le plus de place possible à l’écran). Très beau travail de design.



Et il y avait aussi bien d’autres présentations dont celle de Marije Vogelzang (brillante et touchante) portant sur le design d’aliments (voir le site de son atelier-restaurant Proef) ainsi que celle de Pieter Desmet portant sur l’importance du désir et de l’inspiration dans le design. Quiconque s’intéresse aux émotions et au design doit absolument lire la thèse de doctorat de Pieter. Un petit bijou ! Le travail de ces deux importants acteurs du design émotionnel feront l’objet de billets dans les prochaines semaines.



Ouf ! Difficile de résumer ici plus de 30 présentations. Et je ne vous parle même pas des passionnantes rencontres et discussions avec des gens venus de partout dans le monde. Si vous voulez en savoir plus, appelez-moi, invitez-moi à prendre un café (ou à dîner) ou invitez-moi simplement dans votre organisation.

Classé dans : Conférence, Émotions